Résumé du projet :

Juste à côté du nouveau Musée national dans le centre-ville d’Oslo, une nouvelle promenade et une piste cyclable prennent forme numériquement. Le musée ouvre à l’automne 2020 (reporté en 2022). Statens Vegvesen (l’administration norvégienne des routes publiques) commence la construction de la route Dronning Mauds à la fin de 2019.

« L’expérience avec Bimsync jusqu’à présent est vraiment positive », déclare Frederic Videm, coordinateur principal de la construction de l’administration norvégienne des routes publiques.

« C’est vraiment génial de voir à quel point cela fonctionne bien, surtout avec tous les modèles et documents disponibles au même endroit. La manière transparente de créer des sujets, de vérifier la date d’achèvement des tâches et la possibilité d’inclure un plus grand nombre de corps de métier, tant en interne qu’en externe, ont constitué un avantage considérable pour le déroulement du projet », poursuit M. Videm.

Visualisation en 3D de la route de Dronning Mauds

Un meilleur contrôle des points de livraison

L’administration des routes publiques n’avait eu aucune expérience auparavant avec Bimsync, mais lorsque les ingénieurs-conseils d’Asplan Viak l’ont présenté comme une plateforme de collaboration, ils très enthousiastes à l’idée de l’essayer. La promenade et la piste cyclable se sont avérées être un premier cas parfait : Il s’agit d’une zone courte et définie de 150 mètres, et les bâtiments adjacents ont été faciles à importer dans le modèle car les fichiers Industry Foundation Classes (IFC) du Musée National étaient prêts et disponibles.

« L’un des principaux avantages de l’utilisation de l’Environnement Commun de Données (CDE) Bimsync est que tous les points de livraison se trouvent au même endroit. Nous savions exactement où trouver les documents. De manière globale, nous avons eu un bon contrôle, et il était facile de faire des contrôles visuels sur les livraisons terminées », dit Videm.

L’identification des problèmes et des erreurs a également été un flux de travail très utilisé dans ce projet.

« Cela devient beaucoup plus facile maintenant. Lorsque les modèles sont combinés avec des modèles d’autres disciplines dans l’outil de collaboration, les erreurs sont beaucoup plus faciles à trouver et à corriger. »

Les décisions futures

Toutes les licences achetées par l’administration publique des routes passent par un appel d’offres public, mais la réalisation de tests empiriques comme ce projet fait partie d’un renouvellement constant et d’une recherche numérique pour des décisions mieux qualifiées pour les futurs appels d’offres. Normalement, ils travaillent dans des E-rooms dédiées au partage de fichiers. En utilisant Bimsync, les membres du projet ont découvert la possibilité non seulement de partager des fichiers, mais aussi de naviguer dans le modèle tout en regardant le document en question.

« L’équipe a trouvé Bimsync très facile à utiliser. Nous avons augmenté le nombre de personnes du groupe de projet qui étaient à jour et actives, et nous avons constaté que même ceux qui n’étaient pas habitués à la modélisation ont trouvé qu’il était facile de naviguer », déclare Frédéric Videm.

« Ils ont trouvé que l’application est facile d’utilisation et notamment de part l’accessibilité, autrement dit le fait de pouvoir y accéder depuis un navigateur simeplement grâce à des identifiants. »

Chiffres clés du projet :
  • 90 mètres de pistes cyclables
  • 350 mètres carrés de trottoirs
  • Lit de pluie
  • Paysage avec 4 parterres de fleurs
  • Système de gestion des eaux de surface