Résumé du projet :

Le complexe résidentiel Quercus fait partie du développement du plan Real de la Quinta, appartenant à la municipalité de Benahavis dans la province de Malaga (Espagne). Ce plan comprend plusieurs complexes résidentiels autour d’un terrain de golf et d’un lac artificiel où se trouvent le Lake-Club ainsi que des zones d’activités sportives et récréatives. Situé dans un paysage naturel exceptionnel, ce complexe résidentiel bénéficie de vues panoramiques sur la mer Méditerranée.

Quercus se compose de 102 appartements avec de grandes terrasses, répartis dans 18 blocs à flanc de colline, avec une hauteur maximale de 3 étages et pas plus de 2 appartements par niveau. L’espace commun de tout bâtiment a été organisé en trois zones différentes: zones paysagères, zones de circulation piétonne adaptées à la topographie du terrain et zones de piscine pour adultes et enfants.

Vue aérienne du complexe résidentiel Quercus
Vue aérienne du complexe résidentiel Quercus

Mise en œuvre de la méthodologie BIM dans le projet

Le groupe immobilier (Grupo Inmobiliario) La Quinta, fort de 30 ans d’expérience sur le marché immobilier, est le promoteur de ce macro-projet. Dans le but de créer des produits et des services innovants de haute qualité, le groupe a décidé d’utiliser des méthodes et des moyens technologiques conformes à ses objectifs commerciaux pour le développement de ces complexes résidentiels. D’où son engagement dans la mise en œuvre de la méthodologie BIM (Building Information Modeling) dans ses projets.

Cette mise en œuvre s’est faite de manière progressive. La direction technique de Modélisation des Données du Bâtiment (BIM) du groupe La Quinta, sous la responsabilité des consultants O&B arquitectos, a préparé un plan par étapes tenant compte de ce qui suit :

  • L’absence de réglementation nationale sur la méthodologie BIM.
  • Le niveau de connaissance des agents impliqués dans le processus.
  • La réticence traditionnelle à changer les habitudes professionnelles déjà acquises.
  • La fixation d’objectifs réalisables, pour chacune des étapes.
  • L’acquisition d’un niveau de maturité BIM progressif, aussi homogène que possible, dans toutes les équipes participant au projet.

Plan pilote : Complexe résidentiel Olivos.

Nous avons commencé par un plan pilote pour le complexe résidentiel Olivos. Pour ce complexe, le cabinet d’architectes González & Jacobson avait déjà élaboré un projet de base pour lequel un permis de construire municipal avait été demandé et préparait le projet d’exécution. Comme il est évident, l’élaboration des modèles était basée sur les plans du projet.

Le D.T. BIM a planifié la structure des Modèles à élaborer, a rédigé un Plan d’Exécution BIM qui incluait les Exigences d’Information du Client (EIR), et a élaboré quelques standards ou normes BIM pour le Groupe La Quinta.

Ce Plan pilote a été publié par le magazine buildingSMART.Spain le 5 février 2019, dans sa section : Successful Cases. www.buildingsmart.es/Proyecto Olivos

Le 12 novembre 2020, a obtenu la certification provisoire de construction durable BREEAM.ES Housing avec la classification : Très bon.

Certification BREEAM du Complexe Résidentiel Quercus
Certification BREEAM du Complexe Résidentiel Quercus

Le choix des standards BIM ouvert dans le projet

L’avant-projet de ce complexe résidentiel a également été réalisé par le cabinet d’architectes Gonzalez & Jacobson, mais cette fois en collaboration avec les bureaux d’études CQD et MontEStudio.

L’étape suivante concernant le projet Olivos, en termes de mise en œuvre de la méthodologie, a consisté à :

  • Des plans ont été générés à partir des modèles. La cohérence entre les plans et les modèles a été assurée, en termes d’information. Si un élément changeait dans le modèle pendant la phase de conception, il était automatiquement modifié dans les plans.
  • La décision de travailler « uniquement » avec les normes OpenBIM, pour permettre à chaque discipline de choisir le logiciel de modélisation.
  • Des flux de travail spécifiques ont été établis pour les phases de conception et de construction, permettant d’obtenir des modèles « As-Built » en fonction des objectifs commerciaux pour la phase d’exploitation et de maintenance.

Le logiciel utilisé pour la modélisation par les disciplines Architecture et Structure était Revit. Cette dernière a également utilisé CypeCad pour le calcul. La discipline MEP a utilisé TeKton3D à la fois pour le calcul et la modélisation.

Le format de livraison des modèles pour toutes les disciplines était la norme IFC (Industry Foundation Classes). Pour la coordination interdisciplinaire et le contrôle de la qualité des modèles, nous avons utilisé la norme BIM Collaboration Format (BCF). Le résultat en termes de collaboration interdisciplinaire a été très satisfaisant, comme nous avons pu le vérifier en interrogeant toutes les équipes impliquées dans le processus sur ce point particulier.

Utilisation de Bimsync pendant la phase de construction

Depuis le Plan Pilote, nous disposons d’une plateforme collaborative dans le cloud qui fonctionne comme un référentiel général de toute la documentation générée et qui nous permet de visualiser plusieurs formats de fichiers, en 2D et en 3D.

Pour la phase de construction, le D.T. BIM a conseillé à la propriété d’incorporer la plateforme Bimsync, l’environnement commun de données (CDE) pour les raisons suivantes :

  • Elle est destinée à travailler exclusivement avec les normes OpenBIM.
  • L’interface utilisateur est bien structurée, intuitive et très facile à utiliser.
  • Elle nous permet d’archiver des modèles, de les fédérer à notre convenance, de sauvegarder cette fédération via la commande Bookmarks, et de la partager avec le reste des utilisateurs.
  • Il permet une recherche efficace des problèmes et des dessins grâce à un système simple de balises multiples.
Filtres d'enjeux avec tags dans Bimsync
Filtres de problèmes avec tags dans Bimsync
  • Le CDE permet de lier des informations non graphiques aux objets BIM de la modélisation grâce à deux types de bibliothèques :
  • Bibliothèques génériques : qui permettent de faire des liens avec vos systèmes de classification.
  • Bibliothèques de documents : qui permettent de lier des documents préalablement archivés dans Bimsync ou stockés dans des Bibliothèques créées par des liens vers des plateformes externes telles que Sharepoint ou Dropbox. Il existe également une option qui nous permet de gérer les liens vers des sites web par le biais de liens.
  • Elle permet de créer un lien vers un numéro, des fichiers situés dans les Bibliothèques de la Plateforme, ou situés sur votre ordinateur.
  • Elle dispose d’une App pour appareils mobiles qui permet de consulter les plans et modèles sur place, de prendre des photos et de créer des incidents sur place.
Utilisation de l'application Bimsync sur la tablette
Utilisation de l’application Bimsync sur la tablette

Indépendamment de tout ce qui précède, elle présente des options communes avec d’autres plateformes collaboratives du marché, telles que :

  • Visualiser ou télécharger les versions précédentes des modèles et des dessins.
  • Visualiser et exporter les informations paramétriques des objets BIM vers des feuilles Excel.
  • Activation d’un flux de travail via l’outil Issues pour aider à identifier et à communiquer les préoccupations ou les améliorations de toute la documentation du projet, à l’aide de fichiers BCF.

Résultats attendus

Chaque projet a une casuistique différente. Dans notre cas, en plus de proposer des objectifs clairs et réalisables qui généreraient de la satisfaction à la fin de chaque phase, il était essentiel de sélectionner des outils efficaces qui faciliteraient le passage à travers toutes les étapes du projet avec des résultats favorables.

Nous pensons que d’avoir de Bimsync pour le projet Quercus fut le bon choix, car cet envrionnement commun de données (CDE) enrichit et facilite le travail collaboratif dans la phase de construction, tout en générant une série d’attentes pour l’avenir.

Les équipes de travail ont été en mesure de s’intégrer rapidement dans le flux de travail créé pour la plate-forme, après une formation concise par le D.T. BIM.

Nous travaillons actuellement avec des fichiers IFC 2×3 CV 2.0 et IFC 4 RV 1.1.

Nos attentes sont fixées sur l’exportation correcte des modèles fédérés à la fin de la phase de construction, où les objets Modélisation des Données du Bâtiment (BIM) seront liés aux fichiers collectés pendant cette phase et stockés dans des bibliothèques externes.

Nous avons confiance dans le support technique de Bimsync et dans leur effort pour améliorer constamment les applications et les fonctionnalités de la plateforme.

L’article sur le projet en espagnol ici.