Brief du projet:

  • Nom du projet: HORA
  • Localisation: Caluire et Cuire, près de Lyon
  • Type de projet: Projet résidentiel, de 63 logements pour 4000m²
  • Coûts travaux : Environ 6M euros
  • Projet composé de 5 bâtiment en  R+4 et parking partagé
  • Structure béton avec briques et isolation par l’intérieur
Projet Hora
Projet Hora

Étude de cas réalisée avec Fabrice Kerlogot, Référent BIM national chez VINCI Immobilier

En quoi ce projet est-il unique?

Ce projet n’est pas unique par sa complexité ou sa technicité. Il est à l’inverse, parfaitement représentatif des opérations de logement que nous avons l’habitude de mener. C’est justement ce qui nous intéresse : adapter une démarche BIM spécifique aux opérations simples. Par ailleurs, ce projet est mené en open BIM avec un architecte sous Archicad et des bureaux d’études sous Revit : nous avons à cœur de permettre à nos prestataires de travailler quel que soit leur outil de production. Enfin, c’est un projet unique par l’investissement de la Maîtrise d’Ouvrage dans la démarche BIM : VINCI Immobilier a vraiment travaillé avec et pour l’équipe de conception afin de rendre le travail collaboratif profitable à tous et donc au projet.

HORA est un projet unique car la démarche BIM de VINCI Immobilier a été récompensée fin 2020 par le prix pyramide d’argent BIM et DATA de la fédération des promoteurs immobiliers de la région Lyonnaise. 1 an après le lancement de cette opération, ce sont plus de 20 opérations dans toute la France qui ont été lancées avec la même démarche et avec Bimsync.

 

Pourquoi avez-vous choisi la plateforme Bimsync?

Nous avons décidé de mettre en place une plateforme collaborative telle que Bimsync sur ce projet car nous ne dissocions pas la modélisation 3D de la démarche collaborative BIM. Bimsync est donc une des briques du dispositif BIM que nous mettons à disposition des architectes et ingénieurs qui conçoivent notre projet.

Bimsync a été choisi car la plateforme est open BIM et est très accessible d’utilisation. Entre 2020 et 2022, nos prestataires et mes collègues vont participer à leurs premières opérations BIM: il est indispensable que la principale interface avec les maquettes et les BCF soit intuitive. L’interface de Bimsync a été jugé comme étant aisé, y compris la navigation du viewer.

Le personnel de VINCI Immobilier reçoit une formation sur le BIM intégrant environ 2H de manipulation de Bimsync. Au lancement d’une opération, les fonctionnalités sont rappelées en réunion de démarrage à toute l’équipe en 15mn. Cela suffit pour la plupart des interlocuteurs, qui peuvent toujours se faire aider par le BIM Manager. 

 

FABRICE KERLOGOT, Référent BIM national chez VINCI Immobilier

Le plus compliqué n’est pas d’utiliser Bimsync, mais de l’intégrer à ses habitudes de travail. Pour les partenaires matures au BIM collaboratif, l’usage de Bimsync devient naturel en 2 semaines environ.

Nous avons fait le choix de l’open BIM car nous considérons que ce n’est pas à VINCI Immobilier de choisir le logiciel de travail de ses prestataires. L’open BIM fonctionne, même s’il peut être compliqué de trouver un BIM Manager compétent sur 2 voire 3 logiciels. Fonctionner en close BIM peut sembler plus facile actuellement mais nous ne souhaitons pas décourager la diversité des solutions existantes. Sur nos projets, une part non négligeable des architectes modélisent avec Archicad ou Allplan, Bimsync est alors précieux pour le travail collaboratif.

 

L’utilisation de Bimsync au sein du projet HORA

VINCI Immobilier se fait accompagner d’un BIM Manager sur toute ses opérations BIM. C’est lui qui administre la plateforme et coordonne la démarche BIM opérationnelle. Il s’intègre dans la gestion de projet immobilier telle qu’elle est pratiquée en France, en accompagnant l’architecte, pilote du projet, et les différents ingénieurs externes qui modélisent et/ou apportent leurs expertises techniques. 

Pour avoir une cohérence entre tous nos projets, nous organisons peu à peu Bimsync pour qu’il soit adapté aux besoins des équipes. Notamment, l’organisation des modèles par bâtiment et disciplines, les statut et types des BCF et les bibliothèques pour les ifcspace. 

Sur HORA, les acteurs qui modélisent ont déposé les maquettes avec une fréquence d’environ 2 semaines à partir du permis de construire. Le BIM Manager à contrôlé la production régulièrement et notamment en évaluant les incohérences entre disciplines. Les BCF issus de ces analyses ont été passés en revue lors des réunions de conception avec l’ensemble de l’équipe, dont la maîtrise d’ouvrage. Plus la phase d’études techniques est devenue dense, plus l’architecte, les BE Fluides et Structure ont vérifié la cohérence entre leurs modèles lors de leur dépôt de maquette. Ils ont produit de nouveaux sujets. La maîtrise d’ouvrage a également fait part de remarques par ce vecteur, ainsi que le contrôleur technique et l’économiste. En réunion, le choix de changer le statut d’un sujet, s’est fait de façon collégiale et arbitré par le BIM manager sur les sujets de base de données ou par le responsable technique VINCI Immobilier pour les sujets techniques bâtiment.

 

Quelles ont été les fonctionnalités les plus utilisés?

Sur ce projet nous avons essentiellement utilisé les fonctions Modèles, Sujets et Documents.

Le viewer est vraiment l’outil de la maîtrise d’ouvrage pour consulter les maquettes en réunion de conception, comme au poste de travail. Toutes les fonctionnalités de base ont été utilisées (visualisation, 2D, coupe, mesure). L’usage varie beaucoup d’une opération à l’autre car il faut tout un temps d’appropriation à la démarche. Sur HORA, le responsable de programme et le responsable technique en étaient à leur seconde opération : l’utilisation de Bimsync commençait à être naturelle. Néanmoins, les fonctionnalités comme la comparaison de modèle, ou l’extraction de données n’ont pas été utilisées : c’est la prochaine étape.

 

Modèles 3D dans Bimsync
Modèles 3D dans Bimsync

 

La partie Sujet a été utilisée pour les sujets techniques, comme des incohérences entre disciplines, des clashs ou des sujets réglementaires. Le BIM manager a été le premier utilisateur mais les architectes et ingénieurs ont également utilisé cette méthode pour identifier des problématiques. 137 sujets ont été ouverts et fermés en réunion de conception. Tous ont été revus pour valider le dossier de consultation des entreprises.

 

Utilisation des BCF dans le projet Hora
Utilisation des BCF dans le projet Hora

 

L’usage des BCF permet de compléter les autres modes de communication encore présents (teléphone, mail, notes papier, plans). Les sujets sont particulièrement pertinents pour échanger sur les incohérences entre maquettes de disciplines différentes et pour prendre en compte une troisième dimension quand un plan ou une coupe ne suffisent plus.

In fine, il y a un consensus au sein des équipes de maîtrise d’œuvre et d’ouvrage pour dire que les BCF ont permis d’améliorer la qualité du dossier transmis pour construction.

Cela grâce à un meilleur suivi des problématiques et une meilleure compréhension mutuelle pour arriver à la solution.

La partie document a été utilisée à la marge car nous avons une GED spécifique à VINCI Immobilier. Cependant, Bimsync était utilisé pour stocker la production BIM. Notamment la convention BIM et les analyses du BIM Manager étaient accessibles par ce biais. Nous travaillons actuellement à l’utilisation des bibliothèques pour avoir une lecture plus simple des surfaces.

 

Quels sont les avantages de l’utilisation de Bimsync?

L’utilisation de Bimsync a permis :

  • D’optimiser la qualité constructive en facilitant les échanges en réunions et en suivant les problématiques par BCF. In fine, nous espérons limiter les coûts de construction supplémentaires grâce à la qualité du DCE.
  • De faciliter la compréhension mutuelle : l’usage de la 3D permet d’illustrer les discours des spécialistes et aide la maîtrise d’ouvrage à décider.
  • D’anticiper les sujets en réunion par la mise à jour fréquentes des maquettes (env 15j) : la coordination des différentes disciplines s’en retrouve simplifiée.
  • De mieux comprendre le projet et de faire des ajustements pour favoriser les futurs utilisateurs.
  • De choisir avec pertinence les perspectives servant à la commercialisation.
  •  

VINCI Immobilier en quelques mots

VINCI Immobilier, filiale du groupe VINCI, est un des principaux acteurs de la promotion immobilière en France. Implanté sur tout le territoire, VINCI Immobilier est présent sur les deux grands secteurs du marché : l’immobilier résidentiel (logements et résidences gérées) et l’immobilier d’entreprise (bureaux, hôtels, commerces), s’adressant ainsi aux investisseurs, institutionnels et aux particuliers. VINCI Immobilier apporte également à ses clients son expertise en matière de conseil et de gestion d’immeubles à travers son pôle « services ». Grâce à son offre multi-produits et son expertise dans la réalisation de grands projets complexes, VINCI Immobilier accompagne les collectivités locales pour la réalisation de leurs opérations d’aménagement et participe ainsi au développement des zones urbaines. A travers ses filiales OVELIA, STUDENT FACTORY et BIKUBE, VINCI Immobilier exploite et gère des résidences seniors et étudiants ainsi que des résidences de coliving.

En quelques chiffres:

  • Date de création : 2005
  • 966 collaborateurs
  • 23 implantations
  • CA 2019 : 1914 millions d’euros en quote part Groupe